Dieu

 

 

  

 

 

  

 

 

 

 

 

Les rouages de l’Univers semblent si parfaits, qu’une sorte de gestionnaire,
 une force supérieure, doit être nécessaire à son fonctionnement. Ce
gestionnaire pourrait se nommer Dieu, il pourrait être le noyau de l’Univers
d’où partent toutes les forces de la nature, son centre serait partout et
nulle part en même temps, aussi bien dans l’infiniment grand que dans
 l’infiniment petit…! Moins romantique, peut-être, mais cette représentation
 déiste n’en serait pas forcément moins mobilisatrice !

Cette force supérieure
 pourrait ainsi se situer au point de rencontre entre la Science, la
 métaphysique et la spiritualité. Ce Dieu serait, en finale, le même, mais
actualisé par la Science.